martes, 10 de enero de 2012

La libération des sens: Erik Satie

D'après le premier Manifeste, le Surréalisme c'est "L'automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée".

Quand on pense au surréalisme, on pense aux peintres ou aux écrivains célèbres, c'est-à-dire on se place du côté visuel que cet art nous offre et aux perceptions et conceptions qui viennent des yeux... Cependant, il existe un autre domaine, celui qui joue avec les sens et, surtout, avec le sens de l'ouie. 


Le vilon d'Ingres, Man Ray (1924)

Erik Satie (1866-1925) est, probablement, le compositieur le mieux connu associé avec la période du Surréalisme, même s'il n'a pas été appellé de la sorte et s'il est mort presque pendant de commencement du mouvement.
En tout cas, sa musique présente des aspect très proches à l'esthétique surréaliste (plutôt dadaiste) et ses oeuvres contribuent à la connaissance et la compréhension de la "libération totale des sens". 

Alors, n'arrive-t'il pas, à travers sa musique, à exprimer le fonctionnement réel de la pensée? Je vous propose une pratique tout à fait surréaliste, proche de l'écriture automatique: placez-vous dans un endroit tranquile et fournisez-vous d'une feuille blanche et d'un crayon. Mettez l'oeuvre de Satie "Gymnopédie" et fermez les yeux... laissez libre cours à votre pensée et à votre main, qu'elle suive le rythme de la musique... vous verrez comme le merveilleux se concretise dans votre feuille à travers la musique. 

----------------------------------------------------------------------------------------------
Liens d'intérêt:
http://www.youtube.com/watch?v=S-Xm7s9eGxU




No hay comentarios:

Publicar un comentario